8° C Breezy

Tréguier

Tréguier, labellisée Petite Cité de Caractère de Bretagne

Capitale historique du Trégor, ancienne cité épiscopale surplombant le Jaudy et le Guindy,Tréguier séduira tous les amateurs de vieilles pierres et d’histoire. Du haut de ses 60 mètres, la flèche de la cathédrale gothique veille sur les innombrables ruelles et maisons à pans de bois qui font le charme de la ville médiévale. Un circuit, au départ de l’Hôtel Aigue Marine, vous permettra de vous imprégner de l’atmosphère très particulière de la ville natale d’Ernest Renan. Vous pouvez d’ailleurs vous rendre au musée RENAN dans sa maison natale en 10 mn à pied. Tout comme dans les autres lieuxs historiques dont le cloître de la Cathédrale (l’un des mieux préservés en Bretagne), la place du Martray, le monastère des Augustines…autant d’endroits qui invitent à déambuler en famille.

En été, profitez des Mercredis en Fête qui proposent des concerts gratuits en plein air

Grand pardon de saint Yves à Tréguier le week-end du 19 mai
Grand messe pontificale célébrée à 10h00 dans la Cathédrale suivi de la procession du chef de St Yves, en présence de nombreux prêtres de toute la province ecclésiastique de l’Ouest. Cardinaux, évêques et juristes viennent des quatre coins du monde rendre hommage à Saint Yves, patron des avocats et protecteur des pauvres.

Gouel Erwan, fêtons la Bretagne !
Yves Hélory (ou Héloury) est né au milieu du XIIIe siècle dans une famille noble au manoir de Kermartin sur la paroisse de Minihy-Tréguier.  À l’âge d’environ 14 ans, il part étudier à Paris, accompagné de son précepteur Jean de Kergoz (Kerc’hoz). Il y fait ses humanités, suivant des cours de théologie probablement à la Sorbonne. Ces premières études achevées il étudie le droit à l’université d’Orléans dont la faculté est réputée à travers toute l’Europe. Dès cette époque, il se fait remarquer par sa vie de privation en faveur des pauvres. Ses études achevées, il revient travailler en Bretagne à Rennes dans un premier temps, où il devient conseiller juridique du diocèse. L’évêque de Tréguier remarque ses talents et le presse de revenir à Tréguier. En 1284, l’évêque de Tréguier le nomme official, l’ordonne prêtre et lui confie successivement les paroisses de Trédrez et de Louannec, proches des terres de son enfance.
Saint Yves fut longtemps juge ecclésiastique. Saint Yves acquit ici une réputation d’intégrité et de bonté  qui attira des foules énormes. Il recueillait malades et mendiants dans sa propre maison, s’imposait 3 jours de jeûne par semaine,  dormait avec une grosse pierre en guise d’oreiller. Il mourut épuisé, le 19 mai 1303. Considéré comme le patron des hommes de loi et le protecteur des pauvres.